MOBILISER UNE ÉQUIPE DYNAMIQUE
 
 

INTRODUCTION

 
 
Bienvenue au Partenariat en éducation postsecondaire – Méfaits de l’alcool (PEP-MA), groupe grandissant qui réunit des cégeps, des collèges et des universités de partout au Canada, ainsi que le Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances (CCDUS) et Universités Canada. Ce réseau appuie les efforts d’envergure nationale déployés pour réduire les méfaits de la consommation d’alcool sur les campus.

Il est essentiel de former une équipe de campus PEP-MA pour réduire les méfaits de l’alcool sur les campus canadiens. Une telle équipe représente le principal point de contact entre le PEP-MA et les campus, et la diversité des points de vue des membres permettra d’élaborer un plan d’action qui sera utile à un plus grand nombre d’étudiants, d’employés, d’enseignants et d’autres partenaires. Il est possible, avec des équipes déterminées, fortes et bien établies, de prendre efficacement en main la question de l’alcool sur les campus : en leur absence, les partenaires d’expérience PEP-MA ne notent qu’une très faible réduction des méfaits liés à l’alcool.
 
 

FORMER UNE ÉQUIPE ÉQUILIBRÉE

 
 

Notre expérience nous dit qu’une équipe de campus doit comprendre au moins :

    1. Un leader étudiant
    2. Un enseignant
    3. Un représentant de la haute administration du campus (p. ex. doyen des étudiants, directeur des services aux étudiants)

De plus, les équipes ont connu un plus grand succès lorsqu’elles faisaient aussi appel à :

    4. Un représentant des services de campus (p. ex. les services de sécurité et de vie en résidence)
    5. D’autres intervenants importants (p. ex. services de santé, services des bars sur le campus, agents de recrutement)

Les étudiants ont un rôle important à jouer dans le succès des initiatives de réduction des méfaits de l’alcool sur les campus. Ils peuvent élargir la perspective de votre équipe de campus par leurs antécédents culturels, leurs expériences sur et hors campus et leurs liens avec d’autres étudiants, groupes d’étudiants et initiatives étudiantes. Lorsqu’une équipe de campus compte plus de cinq membres, il y a lieu d’envisager d’y joindre de nombreux membres étudiants pour que leurs voix éclairent les mesures envisagées.

Une composition optimale permet à l’équipe de campus de progresser considérablement dans la réalisation de ses initiatives. Une équipe équilibrée mise sur les qualités suivantes :

L’appui des étudiants et leur voix pour aider à façonner les initiatives;
L’appui des enseignants, pour leur capacité de recherche et leur connaissance de la culture universitaire;
L’approbation de la haute administration, pour aller de l’avant;
La capacité de renforcer les services sur le campus;
Un soutien plus large des intervenants sur le campus.

L’absence de l’un ou l’autre de ces membres engendre des défis évitables (voir la figure plus loin). Si vous ne pouvez assurer à votre équipe de campus PEP-MA la composition optimale, songez à des moyens d’atténuer les répercussions de ces absences en créant des liens avec d’autres groupes d’intervenants.

Image
 
Image
 
 

PRÉCISER LES RÔLES DE L’ÉQUIPE

 
 

Certaines équipes de campus ont choisi d’enchâsser leurs rôles dans une structure formelle, avec un mandat et des rôles très clairement définis (p. ex. informer, consulter, demander l’approbation, préparer des documents, tenir des activités). D’autres n’ont mis en place aucune structure formelle et ont plutôt choisi tout simplement de se réunir et de procéder à l’élaboration et à la mise en œuvre d’initiatives. Ces approches, l’une formelle, l’autre informelle, peuvent toutes deux produire des résultats. Le choix de l’une ou l’autre pourrait dépendre de nombreux facteurs, notamment la taille du campus, la combinaison de compétences, d’expériences et de capacités au sein de l’équipe et la taille et la complexité des initiatives que vous avez choisi d’entreprendre. Vous n’aurez peut-être pas à choisir une structure dès le départ; certaines équipes performantes ont formalisé leur structure au moment où elles ont entrepris le travail.

 
 

FORMER UNE ÉQUIPE DE BASE ET DES GROUPES DE TRAVAIL

 
 

Lors du déploiement de votre plan d’action, il se pourrait que votre équipe ait à former de plus petits groupes de travail consacrés à la planification, à la mise en œuvre ou à l’évaluation d’initiatives particulières. Il vous faudra alors déterminer la façon dont ces groupes de travail maintiennent contact avec l’équipe de base et la manière dont ils accomplissent leurs tâches particulières. Si l’équipe de base a formalisé son travail à l’aide d’un mandat ou d’un autre mécanisme, il y aurait peut-être lieu d’en faire autant pour les groupes de travail. Ces derniers offrent une autre occasion de susciter l’intérêt des étudiants et intervenants sur le campus. Essayez d’identifier, avec les membres de votre groupe, les personnes qui auraient leur place au sein d’un groupe de travail avant d’aller de l’avant. Selon notre expérience, des discussions préalables permettent d’économiser du temps plus tard.

Dans certains cas, de petits groupes de travail offrent l’occasion d’engager le dialogue avec des étudiants de diverses perspectives, notamment des étudiants qui ont vécu la consommation problématique, des étudiants étrangers, des étudiants LGBTQ, des étudiants navetteurs, des étudiants habitant hors campus et des étudiants qui représentent d’autres étudiants au sein d’organisations et de comités étudiants. Les étudiants devraient assumer des rôles de leadership et de partenariat dans le travail fait.

 

RÉUNIONS D’ÉQUIPE

 
 

Prévoyez tenir régulièrement des réunions pour voir à la progression du travail sur le campus, mais faites tout de même preuve de flexibilité. Votre campus, comme tous les campus PEP-MA, a son propre rythme, qui comprend le début des classes, les semaines de relâche, les congés, les examens et les semestres d’été. Lorsque vous formez votre équipe de campus, tenez compte du calendrier et agissez en conséquence. Il peut être tentant de fixer une réunion régulière pour l’équipe et de tenter à tout prix de respecter cet horaire, mais il faut tenir compte de l’effet d’une telle pratique sur les leaders étudiants, les enseignants et les autres membres de l’équipe qui se sentent peut-être surmenés ou qui ne sont pas sur le campus à certaines périodes de l’année.

Des partenaires d’expérience PEP-MA ont vu des équipes de campus connaître le succès lorsqu’elles respectaient le rythme de leur campus et des membres de l’équipe. Ajustez la fréquence et l’intensité des réunions en tenant compte des besoins des divers membres de l’équipe pour leur permettre de continuer de participer. À certaines périodes de l’année universitaire, cela pourrait vouloir dire de simplement les tenir au courant des développements et, à d’autres moments, de tenir des réunions hebdomadaires.

 
 

RENFORCER LA CAPACITÉ DE VOTRE ÉQUIPE

 
Image

Le PEP-MA a permis à certains étudiants d’innover sur leur campus et d’assumer de nouveaux rôles pour réduire les méfaits liés à l’alcool. Cherchez les occasions de renforcer l’autonomie des membres de votre équipe pour leur permettre d’aller de l’avant, d’essayer de nouvelles choses et de mettre leurs aptitudes à l’épreuve. Il se pourrait, au moment d’entamer une initiative, que les membres se rendent compte qu’ils ont besoin de renforcer certaines aptitudes. Vous connaissez peut-être des personnes susceptibles de les aider à acquérir ces aptitudes ou alors des services ou des ressources de formation sur le campus que votre équipe pourrait consulter. Vous pouvez renforcer la capacité de votre équipe avant d’entreprendre une initiative ou pendant l’initiative.

Conseils de mobilisation

  • Communiquez des messages clés sur les méfaits de l’alcool. Quand vous procéderez au recrutement de membres, communiquez des messages clés sur les méfaits de l’alcool sur votre campus (Ressources de communication). Ces messages pourraient attirer des personnes pragmatiques à votre équipe.

  • Mobilisez des étudiants en leur offrant des stages. Les partenaires PEP-MA ont réussi à recruter des étudiants en leur offrant des stages et d’autres occasions concrètes d’apprentissage. Ces étudiants sont souvent enthousiastes, prêts à se mettre au travail et ont une période précise de temps à consacrer à votre équipe de campus.

  • Cassez la croûte ensemble. Nous avons vu des équipes et initiatives performantes se créer en partie en nourrissant les membres. Il est plus facile pour les membres d’assister à une réunion le midi si le dîner est fourni. En plus, cela confère un aspect social au travail.

  • Faites preuve de flexibilité. Certaines personnes voudront réellement faire partie d’une équipe de campus, mais elles s’impliquent déjà dans plusieurs autres activités et occasions. Travaillez avec votre équipe et faites preuve de flexibilité pour que les membres puissent trouver un équilibre entre leur engagement envers le PEP-MA et leurs autres engagements.

  • Faites appel à votre réseau. Pour bâtir votre équipe et planifier, mettre en œuvre et évaluer votre travail, profitez des personnes-ressources de votre équipe. D’autres personnes sur le campus peuvent aider votre équipe à demander de l’aide.

  • Planifiez pour le roulement. À mesure que les étudiants terminent leurs études, que les enseignants changent de campus et que les employés acceptent de nouveaux défis, les membres de votre équipe de campus vont changer. Vous aurez besoin d’un plan qui tient compte de ce roulement. Vous pourriez aussi envisager d’obtenir un engagement de participation de la part d’organisations sur le campus, pour qu’elles soient ainsi liées à votre équipe et qu’elles puissent recruter de nouveaux représentants.
 
 

ÉTABLIR DES LIENS PARTOUT AU CANADA

 
 

Comme vous êtes à former une équipe de campus PEP-MA, nous tenons à souligner quelques points :

1. Il s’agit d’une tâche importante dont vous représentez un élément essentiel.

    • Les méfaits de l’alcool sur les campus doivent être abordés par des personnes dynamiques, mais nul ne peut aborder cet enjeu et améliorer la situation dans sa communauté seul. Travailler de façon collaborative, par l’entremise d’une solide équipe de campus, avec le soutien d’autres membres du campus et du PEP-MA, vous permettra de mener vos efforts à bien.

2. Vous n’êtes pas seul.

    • Le PEP-MA est structuré de façon à faciliter la création de liens entre les gens et les efforts afin de réduire les méfaits de l’alcool sur les campus. Communiquez avec nous et les autres partenaires PEP-MA.
    • Prenez contact avec les responsables régionaux PEP-MA. Nous invitons votre équipe de campus à communiquer avec les responsables régionaux (écrivez à pepah-pepma@ccsa.ca pour en savoir plus), qui vous aideront à entrer en contact avec d’autres équipes de campus PEP-MA et avec le comité consultatif PEP-MA.
    • Prenez contact avec d’autres équipes de campus PEP-MA. Si vous savez que des responsables d’un campus comme le vôtre réussissent à réduire les méfaits de l’alcool, communiquez avec eux et amorcez une conversation (voir la page Membres PEP-MA).
    • Prenez contact avec le comité consultatif PEP-MA. Nous nous ferons un plaisir de vous aider ou de vous mettre en contact avec quelqu’un qui pourrait vous aider (pepah-pepma@ccsa.ca). Le comité consultatif PEP-MA organise une réunion nationale annuelle pour nous permettre de nous rencontrer en personne et de prendre connaissance de votre travail (voir la page Activités PEP-MA).

3. La réduction des méfaits de l’alcool est un effort à long terme.

    • Les méfaits de l’alcool représentent un enjeu social continu. Une équipe de campus peut certes prendre des mesures importantes, mais il faut se rendre à l’évidence, dès le départ, que si une initiative réussie peut aider à réduire ces méfaits, aucune initiative ne les éliminera entièrement.
 
Image